Le secret de la solidité du fort enfin révélé !

Le secret de la soliditié du fort enfin révélé !


Transcription (page 3) :

Monsieur,
En réponse à votre lettre du 29 septembre dernier, j’ai l’honneur de vous informer que je ne puis, à mon grand regret, donner satisfaction à votre demande de pêcher des moules sur les blocs du Fort Boyard. Des demandes analogues ont d’ailleurs déjà été refusées par le Service des travaux Hydrauliques.

Veuillez agréer, Monsieur, l’assurance de mes sentiments distingués.
L. C., 9 octobre 1909