Fournitures de pierres de taille pour le chantier de Boyard - 1803  -  1/2

Fournitures de pierres de taille pour le chantier de Boyard - 1803

Fort de Boyard. Travaux des carrières de Saint-Savinien, 25 thermidor an 11 (13 août 1803). Manuscrit à la plume sur papier.

Transcription (page 1) :

Fort de Boyard. Travaux des carrières de Saint-Savinien

Les travaux des carrières de Saint-Savinien ne seront plus, à compter du 1er fructidor, à la journée, et jusqu’à ce jour, le conducteur fera lever tous les blocs tranchés, les fera mettre en charge, fera porter le moëlon hors de la carrière et la fera netoyer de toutes espèces de délivres.
La carrière étant ainsy débarrassée, elle sera remise aux citoyens Lucas, Paquier et G. Loiseau qui se sont engagés au nom des carrayeurs formant leurs diverses brigades à travailler aux closes et conditions cy-après désignées.

Savoir
S’engagent les citoyens ci-dessus dénommés à entoiser le moëlon extrait, à le porter hors de la carrière lorsqu’il aura été reçu, à netoyer et enlever toutes les délivres de la carrière, à mettre la petite pierre, la pierre de toutes dimention et la pierre de dimention fixe de manière a ce quelle puisse être prise et transportée par les triquebales ou charrettes destinées au transport des blocks.
Dans le cas où les carrayeurs ne transporteraient pas la pierre ainsy qu’il vient d’être dit, il y sera pourvu aux frais de l’escouade sans autre formalité que celle d’en prévenir le chef.
La toise cube de moëlon sera payée à raison de 10 francs.
La petite pierre cubant depuis 1 pied 6 pouces jusqu’à 5 pieds et de forme de parpin et demy pierre sera payée 6 sols le pied cube.
La pierre de taille au dessus de 5 pieds cube et de toute dimention sera payée 8 sols le pied cube.
La pierre de taille de dimention fixe de 5 pieds de long sur 2 pieds 6 pouces de large et 1 pied 6 pouces d’épaisseur sera payée 10 sols le pied cube.
Les toisés se feront a fur et mesure que les pierres seront enlevées de la carrière et l’Etat en sera dressé par le commis conducteur tous les 15 jours. les ouvriers recevront le montant de leur ouvrage aussitôt que l’Ingénieur aura visé l’état.
Les chefs d’escouade auront seuls le droit d’assister aux toisés, ils recevront les sommes qui seront dues et en feront la [...]