Le livre de bord du Solide

Le livre de bord du Solide

Arch. dép. Char. – Mar.,4 J 4182


Le livre de bord du Solide et des documents complémentaires permettent de disposer de tous les éléments concernant un voyage de traite avant l’arrivée sur les côtes d’Afrique. Ce journal de bord tenu par Baptiste Pellé de Quéral, premier lieutenant, est très précis du départ du navire jusqu’au mois de mars 1788 et à la traversée jusqu’à Saint-Domingue qui se fait sous le mauvais temps et avec un navire qui fait de l’eau. Sur les 242 esclaves achetés, seuls 112 arrivent vivants à Saint-Domingue le 24 juin 1788. Le navire est en si mauvais état qu’il doit être vendu sur place pour une somme dérisoire. Le rédacteur du Journal reviendra, malade, en France à bord de La Bonne Mère de La Rochelle. De manière assez surprenante, le Journal est ensuite utilisé plusieurs années après par le même rédacteur pour une autre traversée, celle du Brutus, navire armé à Nantes, parti pour la traite le 12 avril 1791, sous le commandement du capitaine Charles Tatin, et revenu à Nantes le 22 mai 1792.